Terminus Belz, d’Emmanuel Grand

Dans ce polar l’auteur nous emmène dans une double intrigue mêlant le rationnel et la métaphysique, la cavale et la superstition. Si le côté irrationnel ne vient percuter l’intrigue principale qu’à mi-chemin, il l’emporte pour en faire une trajectoire unique.

Publié le sam, 11/03/2017 - 15:16

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

En direction de la vieille Europe, un groupe d’Ukrainiens fait confiance à des passeurs. En chemin, ils voient l’une des leurs subir une agression sexuelle par ces derniers. Tentant de la sauver, ils se voient contraint de tuer les violeurs et remettent la main sur l’argent de la passe. Pressentant une poursuite par le chef de cette mafia, ils décident de suivre des routes différentes. L’un de nos personnages principaux arrive donc sur l’île de Belz en répondant à une annonce pour un job de marin-pêcheur en ayant l'idée de se fondre dans la masse, loin du continent. L’accueil des habitants est plutôt glacial. L’arrivée d’un nouvel homme en temps de crise économique et de chômage n’est pas bien perçue.

Pendant ce temps, le chef des passeurs engage un agent pour récupérer son argent. Une chasse aux ukrainiens s’organise. Tout aurait été si simple, si parallèlement des évènements étranges, sordides, voir macabres ne s’étaient pas enclenchés sur l’ile. Presque tous les iliens sont persuadés d’une chose : à l’origine de cette série d’évènement se trouve un vieux démon bien connu des marins : l'Ankou. Et ce dernier aurait pour petit protégé le nouvel arrivant. La police débarque et enquête.  Les premiers indices révèlent des actes surhumains laissant l’étrange sensation au lecteur que ce démon pourrait être finalement utile à l’ukrainien, et lui permettre de survivre à la traque dont il est la proie.

D’une écriture franche, et rugueuse, Emmanuel Grand s’accapare le lecteur pour l’emmener dans une contrée perdue, proche de l’état sauvage, avec des hommes rudes et tout aussi singuliers que leurs croyances.

A NOTER : A l'occasion de la Quinzaine du Polar, Emmanuel Grand sera présent à la médiathèque de l'Astrolabe le 29Avril 2017. Pour un temps d'échange autour de ce roman (qui a reçu le prix SNCF du polar en 2016) et de son écriture.

Auteur du contenu: 
Benoit
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami