Quand le jeu vidéo mène l'enquête 1/2

Thrillers, polar, simulateurs, aventures et enquêtes, voici une sélection de jeux qui nous mettent dans la peau d’enquêteurs.

Publié le sam, 15/04/2017 - 16:00

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

Les jeux d’action

Souvent de bons défouloirs, ces jeux nous mettent dans la peau de policiers de choc chargés d’éliminer les criminels et de déjouer leur plan niveau après niveau. Virtua Cop et Time Crisis nous proposaient de prendre les armes pour viser l’écran, les jeux adaptés des sagas du romancier Tom Clancy (Splinter Cell, Rainbow Six, Siege) nous offre un bon mix entre infiltration et action.

On retrouve aussi les jeux de course tels que les sagas Need For Speed, Driver ou encore l’adaptation de Starky et Hutch. Enfin, on garde en mémoire Die Hard Trilogy, adaptation de la saga éponyme sortie sur Playstation en 1996, et qui avait pour  originalité de proposer les 3 modes de jeux dans un seul titre.

On pourrait aussi citer Mafia, Le Parrain, Scarface ou encore GTA mais ces jeux sont avant tout des jeux de gangster. Pour une approche similaire, on leur préfère encore LEGO City Undercover qui propose d’incarner un policier ayant pour mission de combattre les infractions et de poursuivre les voleurs. Une excellente alternative pour le jeune public tenté par ces jeux d’action à monde ouvert.

Les thrillers

Certains créateurs se sont davantage investis dans des jeux aux scénarios plus profonds et plus psychologiques. Ici, il n’est plus question de réflexes mais plutôt d’investigation et de réflexion où chaque action a des conséquences sur la suite de l’histoire. Un genre qui a connu une belle progression avec les dernières générations de console. Parmi les incontournables, on peut citer L.A. Noire qui nous invite à incarner un jeune agent qui va très vite grimper au poste d’inspecteur des différentes brigades. L’action se passe dans les années 30 et fourmille de références cinématographiques. Autre originalité du jeu : la possibilité d’interroger chaque suspect et de définir leur culpabilité en fonction de leur manière de répondre (regard fuyant, tic de nervosité, etc.)

Dans un genre similaire, Heavy Rain propose de retrouver le tueur aux origamis à travers les enquêtes d’un détective privé, d’un agent du FBI, d’une journaliste et d’un père dont le fils a été kidnappé. Le jeu parvient à nous plonger dans des situations marquantes et comporte de multiples fins, pas toujours joyeuses.

Pour aller plus loin :

 

Auteur du contenu: 
Nicolas
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami