Nan Aurousseau : mauvais garçon devenu écrivain

A l'occasion de la Quinzaine Polar, zoom sur un nouvel auteur : Nan Aurousseau.

Publié le ven, 24/03/2017 - 10:24

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

Nan Aurousseau est un touche-à-tout, un autodidacte qui a vu du pays : braqueur de banque, prisonnier, plombier, scénariste, romancier… Ces différentes expériences et des rencontres l’ont forgé et on fait de lui, aujourd’hui, un grand gaillard à la voix des faubourgs, un écrivain au parcours iconoclaste. Il a raconté sa jeunesse mouvementée dans ses premiers romans. Sa gouaille et sa sincérité lui ont permis de toucher le public. Avec son lourd bagage, le roman policier et le thriller noir lui sont venus presque naturellement. Il n’hésite pas à s’inspirer de lui-même, mais aussi des hommes et femmes croisés : toujours observer le genre humain, pour en saisir les fractures, les abîmes mais aussi les éclats, l’or caché parfois.

Parmi son oeuvre, vous pourrez trouvez ces titres dans vos médiathèques.

" Mon patron s'appelle Dolto. C'est un petit homme suave d'une quarantaine d'années assez rond à l'extérieur mais géométriquement pourri et sans pitié à l'intérieur. Aidé par trois garçons baraqués, il vient de déménager le coffre-fort de l'entreprise. Le coffre-fort de son entreprise. Et cela de nuit, un mardi, alors qu'il était censé être en vacances. J'ai pris des photos. Le coffre a été embarqué dans une camionnette blanche que j'ai photographiée aussi. Il se croit malin Dolto, mais avec moi il a tout faux, il est tombé sur un os, un os de Mamout. 

Le narrateur, un ex-braqueur devenu romancier, se trouve embarqué dans une sale affaire : une fille amnésique et armée lui ordonne de l'emmener en voiture en pleine campagne pour lui faire payer. Mais payer quoi ?

Le ciel sur la tête est un roman noir, qui nous plonge avec violence et crudité dans l’univers carcéral. À travers une description saisissante de la prison, il pointe les échecs du pouvoir politique, le manque de moyens des éducateurs, le problème des jeunes en prison. Âpre, sans concessions, c’est un livre profondément humain. 

Marcel Tous a rendez-vous au bureau 44 d'une société d'assurances pour y récupérer des clés. Il a bu, beaucoup. Tout va mal. Depuis qu'il a pris sa retraite, sa femme le fuit. Ivre mort, Marcel Tous se retrouve dans les sous-sols de l'immeuble. Pourquoi un homme en blouse grise pousse-t-il un chariot sur lequel repose un corps couvert d'un drap ? Pourquoi ce dédale de couloirs ? Pourquoi l'attend-on avec malveillance ? Qu’a-t-il fait ? 

Des coccinelles dans des noyaux de cerise est un roman noir au rythme enlevé. Nan Aurousseau parle en connaisseur du milieu et brosse avec humour le portrait inquiétant d’un meurtrier hors du commun.

Si vous souhaitez entendre son ton si particulier, vous pourrez écouter le podcast de l'émission Paso doble de France culture, où, en février, l'auteur venait parler de son dernier roman.

Auteur du contenu: 
Ghislaine
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami