La littérature des grands espaces

"Depuis longtemps l'Alaska attire comme un aimant les rêveurs et les désaxés qui s'imaginent que l'immensité immaculée de la dernière terre vierge accueillera les débris de leur vie. En réalité, elle est impitoyable et n'a que faire des désirs et des espoirs." Extrait de « Into the wild » de Jon Krakauer.

Publié le mar, 06/03/2018 - 17:02

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

Le « nature writing » est un courant littéraire initié par le philosophe Henry David Thoreau, également considéré comme le père de l'écologie politique, avec Walden ou la vie dans les bois. Il se développe avec « les écrivains du Montana » comme Rick Bass, James Lee Burke ou encore Dan O'Brien.

Le « nature writing » s’oppose aux écrivains de la Côte Est des Etats Unis comme Philip Roth, Bret Easton Ellis ou encore Don DeLillo décrivant un New York bouillonnant et oppressant. Ici, au contraire, nous sommes confrontés à une nature sauvage, à la rudesse du climat. L’environnement est alors un protagoniste à part entière de l’histoire. Ces auteurs peuvent mélanger descriptions de paysages, réflexions philosophico-politiques et éléments autobiographiques. 

Les éditions Gallmeister, fondées en 2005, ont fait connaître ce genre en France, s’en faisant une spécialité éditoriale. "Ce n’est pas vraiment un style, plutôt une sensibilité, un rapport au paysage", précise Oliver Gallmeister, directeur de collection.

Dans la même veine, vous pouvez également vous tourner vers les romans de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel ou Fictives chez Bourgois.

De nombreux films ont été adaptés ou se sont inspirés de ce courant comme Danse avec les loups (1990), L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (1998), Le secret de Brokeback mountain (2005), Into the wild (2007) ou encore The Revenant (2015).

Découvrez ce mouvement par l’intermédiaire d’une sélection de quelques ouvrages montrant l’étendue du genre (polar, drame, post-apocalyptique, aventure…).

Si Jack London ou encore Robert Louis Stevenson ont marqué vos lectures de jeunesse, plongez-vous les yeux fermés (enfin peut être pas, ça serait dommage…) dans ces lectures !

Auteur du contenu: 
Sébastien
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami