Histoire et mémoire de l'esclavage

Avec les conférences Grand format, les médiathèques vous convient à un rendez-vous sur des sujets d’actualité et de société en laissant une large place à l’échange et au débat.

Publié le sam, 11/05/2019 - 13:00

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

L'invitée :

Myriam Cottias, née à Bordeaux, est issue d’une famille martiniquaise. 

Après une thèse en anthropologie et démographie, elle devient historienne, directrice de recherche à l’université des Antilles-Guyane et coordonne de 2007 à 2012 le programme européen de l'Agence Nationale de Recherche "Réparations, compensations et indemnités au titre de l'esclavage".

Aujourd'hui, elle est directrice du Centre International de Recherches sur les Esclavages. (CIRESC). Il est devenu en janvier 2012 un Laboratoire International Associé. En 10 ans, le paysage de la recherche française ayant fortement évolué, le centre est devenu une unité de service et de recherche du CNRS.

Myriam Cottias a publié de nombreux articles et est l’auteure de thèses et de livres documentaires dont La question noire publié en 2007 aux éditions Bayard et Les traites et les esclavages aux éditions Karthala en 2010.

 

Le sujet

La France est le premier Etat à avoir déclaré, en 2001, la traite négrière et l’esclavage "crimes contre l’humanité". Seul le Sénégal l’a rejointe dans cette voie en 2010.

La loi du 21 mai 2001 tend à la reconnaissance des traites et des esclavages pratiqués à partir du xve siècle sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes en tant que crime contre l'humanité.  

Cette loi dite "loi Taubira" du nom de Christiane Taubira en tant que députée est adoptée par le Parlement le 10 mai 2001 et promulguée le 21 mai 2001.

Quelques années plus tard, en 2006, la France fait du 10 mai "La journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions" : l’occasion d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage.

Cette journée marque aussi la volonté d’engager une réflexion générale sur une mémoire longtemps refoulée mais qui fait partie de notre histoire.

 

A lire ou à écouter en ligne :

  • Myriam Cottias : histoire et mémoire de l'esclavage - TV5 Monde (en ligne - consulté le 11/05/2019)
  • Opinions 1ère avec Myriam Cottias (en ligne - consulté le 11/05/2019)
  • MOOC / Connaître l’esclavage (en ligne - consulté le 11/05/2019) 
  • Histoire d'Outre mer - Esclavage, les chemins de la mémoire (en ligne - consulté le 11/05/2019)

 

Bibliographie

  • Libres après les abolitions ? : statuts et identités aux Amériques et en Afrique, Karthala, 2019
  • La mémoire de l'esclavage : traces mémorielles de l'esclavage et des traites dans l'espace atlantique, L'Harmattan, 2018
  • Les routes de l'esclavage : histoire des traites africaines, VIe-XXe siècle, Catherine Coquery-Vidrovitch, Albin Michel, 2018
  • La traite des Noirs, Olivier Grenouilleau, PUF, 2018
  • Lalibèté ka vini ! : décrets d'abolition de l'esclavage = dékré labolisyon lesklavaj : 27 avril 1848, SCITEP, 2018
  • Liberté ! : le Mémorial de l'abolition de l'esclavage, Musée d'histoire de Nantes, 2015
  • L'esclavage raconté à ma fille, Christiane Taubira, P. Rey, 2015
  • Le Code noir et autres textes de lois sur l'esclavage, Sépia, 2006
Auteur du contenu: 
M-Laure
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami