Décès du romancier américain Philip Roth (1933-2018)

Monument de la littérature américaine, Philip Roth est décédé mardi 22 mai, à l’âge de 85 ans, six ans après avoir cessé officiellement d’écrire.

Publié le ven, 25/05/2018 - 15:56

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

Observateur lucide de la société américaine, Philip Roth est né en 1933 à Newark dans le New-Jersey. Il débute sa carrière comme professeur de lettres, avant de s’établir à New-York pour se consacrer à l’écriture. 

Il est très influencé par de grands auteurs réalistes tels que Gustave Flaubert, et Henry James, ou encore des romanciers juifs américains tels que Saul Bellow. 

Dès son premier recueil de nouvelles  « Goodbye, Columbus », il remporte le National book award en 1960. « Portnoy et son complexe », paru en 1969, devient très rapidement best seller. 

 Une grande part de son œuvre est constituée par le cycle de Zuckerman, du nom de son héros, qui comprend neuf volumes, dont « Pastorale américaine » (Prix Pulitzer en 1997), « J’ai épousé un communiste » ou encore « la tache ». Son dernier roman, "Némésis", a été publié en 2012 en France.

Sarcastique et lucide, Il déconstruit sans cesse le rêve américain, pour se moquer du politiquement correct ambiant. Ses thèmes de prédilection sont les juifs, le sexe, et la psychanalyse. Ses oeuvres sont souvent à la frontière entre autobiographie et fiction. 

Philip Roth a reçu de nombreux prix prestigieux dont le prix Pulitzer 1998, pour "Pastorale américaine", le prix Médicis étranger 2002 pour La "Tache" et le prix Prince des Asturies 2012. Néanmoins il est mort sans jamais avoir obtenu le prix Nobel, pour lequel il avait pourtant été cité à de nombreuses reprises. 

Retrouvez toute son œuvre dans les rayons des médiathèques de Cergy, et sur cergytheque.fr

Auteur du contenu: 
Mia
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami