Comment élever trois poussins quand on est un renard ?

Depuis quinze ans, le secteur de l'animation française est en pleine expansion. Le genre n'est plus perçu comme marginal et a diversifié son public, attirant enfants et adultes. « Le grand méchant renard et autres contes » ne fait pas exception !

Publié le mer, 28/06/2017 - 17:28

  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami

4 ans et demi après « Ernest et Célestine », adapté des albums de Gabrielle Vincent, Benjamin Renner se lance dans l’adaptation d’une bande dessinée qu’il connait bien puisqu’il en est l’auteur. Sortie en 2015 chez Delcourt, « le grand méchant renard et autres contes » est primé en 2016 par le prix jeunesse du festival d’Angoulême. 

Depuis le 21 juin, ne ratez pas cette adaptation au cinéma qui ravira toute la famille.

Benjamin Renner nous démontre l’étendue de son talent puisqu’après la finesse et l’émotion d’Ernest et Célestine, son nouveau projet s’oriente incontestablement vers l’humour. Chacun des personnages est doté d’un caractère bien marqué apportant une foule de personnages aussi drôles les uns que les autres. Les voix ainsi que le rythme de l’histoire nous tiennent en haleine pendant l’ensemble de la durée du film (1h19). Un gros gros coup de cœur que nous nous empresserons d’acquérir à sa sortie en DVD.

En attendant, vous trouverez en médiathèque la bande dessinée à l’origine du film ainsi que l’ensemble des albums d’Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent. 

Benjamin Renner est d’ailleurs déjà au travail sur un nouveau projet plein de promesse puisqu’il s’est attaqué à l’adaptation du « sommet des dieux » de Jiro Taniguchi. De magnifiques paysages en perspective !

Auteur du contenu: 
Sébastien
  • Share this page on Facebook
  • Share this page on Twitter
  • Envoyer à un ami